Comment survivre à l'apocalypse




9 août 2030. Les collapsologues avaient vu juste. La société s'effondre -ce n'est pas faute de vous avoir prévenus- et il est trop tard pour faire demi-tour.
Plus la peine de vous acharner sur l'interrupteur du salon, la lumière ne s'allumera pas et vous pouvez remplacer les fusibles tant que vous voudrez, ça ne changera rien. Tous les appartements de la rue -et même de la ville- sont dans le même état que le votre : en ruine.
Jeanine, la voisine du dessous, vous a apporté de l'eau de source (elle fait partie de cette génération qui n'a jamais cessé d'acheter des bouteilles en plastique et, si vous ne vous êtes jamais privé de la critiquer, cette fois, elle vous a sauvé la vie). Depuis que les stations d'épuration sont à l'arrêt, l'eau qui s'écoule du robinet a une couleur marron et impossible d'acheter quoi que ce soit dans les grandes surfaces. Elles ont été vidées.


Comment survivre sans supermarché, sans station-service et sans carte de crédit quand on n'a plus de lien direct avec la terre ? La question se pose. Pour vous aider en cas d'effondrement global, voici sur les pages suivantes notre guide de survie .